Les fourmis

Fourmis pharaons (Mononmorium pharaonis): est une espèce originaire d’Afrique. C’est une espèce très envahissante au point qu’elle en est devenue cosmopolite. La fourmis pharaon vivent en colonie abritant plusieurs reines. Lorsque la colonie mère est trop grande, quelques reines accompagnées d’ouvrières déplacer une partie du couvain et créer ains une colonie satellite. Les fourmis sont omnivores. C’est une espèce qui ne pique pas car leur dard est trop faible pour transpercer l’épiderme mais attention car elle peut transporter des virus et des bactérie créant ainsi des intoxication alimentaires.  Leur habitat de prédilection sera un lieux chaud et humide. On la retrouve souvent derrière des appareils électriques,  sous des lavabos ou encore dans des serres. Elle est reconnaissable par sa petite taille et sa couleur jaunâtre et brunâtre sur l’abdomen. En effet les ouvrières mesurent entre 1.5 et 2.5mm, les mâles 2.5 à 2.8mm et les reines entre 3.5 à 5mm pour les plus grandes.

Fourmis charpentière (Camponotus herculeanus): cette espèce dont la reine mesure 20mm et les ouvrières 7 à 14mm est une des plus grandes d’Europe. Leur couleur varient entre le brun et le noir. Après le vol nuptial la reine recherche une souche, un trou d’arbre ou des poutres. Les reines creusent un nide dans le bois et y élèvent des colonies qui peuvent atteindre 3000 individus. La fourmis charpentière œuvre dans le bois en creusant des galeries et des  orifices jusqu’en surface. Les galeries habitées sont dépoussiérées et vidées à l’extérieur. Le bois excave est complètement endommagé, il est mieux de le remplacer. Il n’est guerre possible de prendre des mesures préventives.

Fourmis noire des jardins (Lasius niger): apprécie dans les sols humides et sableux et colonise les dessous de terrasses, les allées pavées, les fissures des murs, etc… La colonie est fondée en été, après un vol nuptial de 2-3h la reine perd ses ailes et va se réfugier pour l’hiver. La pondaison commence dès le début du printemps. La colonie peut compter entre 5000 et 15000 ouvrières d’une grandeur de 3 à 5mm et n’a qu’un reine mesurant entre 9 à 11mm ayant une durée de vie pouvant aller jusqu’à 20 ans. La fourmis noire des jardins élèvent les pucerons pour leur miellat et ce nourrit principalement d’insectes. Si elle rentre dans nos habitats c’est en tant que missionnaire à la recherche d’aliments sucrés créant ainsi de longues files indiennes. Il ne peut y avoir de formation de fourmilière à l’intérieur  seulement si des reines ailées s’y trouve.

Fourmis rousse des bois (Formica rufa): plus communément appelée fourmis rouge car son corps à des couleurs variant entre le orange et le rouge bien que l’extrémité de son abdomen est plus foncé. On trouve leur fourmilières aux lisières des forêts ou au milieu de celle-ci dans une zone ensoleillée et constituée principalement d’aiguille de pin et de sapin. Le nid peut avoir des proportions énormes de plusieurs dizaines de centimètres de diamètre et de hauteur. La fourmilière peut avoir une à plusieurs reines pouvant vivre jusqu’à 20 ans et mesurant entre 9 à 12 mm permettant ainsi de faire une colonie de 100’000 à 1 millions d’individus. Les fourmis ouvrières elles vivent jusqu’à 5 ans et font la taille de 5 à 10 mm. La grande spécificité de cette espèce est qu’elle peut produit de l’acide formique en jet pour défendre leur fourmilière.  Qui si frotte, si pique!

En Suisse des centaine d’espèces de fourmis sont recensées. Les 4 présentées ci-dessus sont les plus fréquemment amenées à la droguerie.

Pour la lutte: Nous disposons d'un service gratuit d'identification de l'espèce afin de pouvoir vous proposez le traitement adapté. Nous avons aussi de multiple produits, sous forme de boîte, de gel, de poudre ou de spray.

A chaque cas, sa solution!